Accord entre Orange et sfr

0
20

Cela paraît surréaliste ! Orange et SFR se sont mis d’accord récemment sur un plan de partage du déploiement de la fibre optique. Ce déploiement devrait couvrir plus de 13.7 millions d’habitants mais également d’entreprises.

Quelles zones sont concernées ?

En effet, seulement quelques zones sont concernées. Les zones en questions sont appelées “moyennement denses”. Ces zones rassemblent 3600 communes se trouvant dans la périphérie des grandes agglomérations. Mais pourquoi ces zones vont-elles être partagées entre orange et sfr ?

Tout simplement car dans les grandes zones habitées comme les grands centres urbains, chaque fournisseur peut déployer son réseau à très haut débit sans que la concurrence soit trop rude. Alors que dans ces 3600 communes, si chaque opérateur déployait son réseau, cela ne serait pas rentable puisque trop d’opérateurs se trouveraient sur un trop petit secteur.

Un partage qui remonte à 7 ans

Ce partage de ces agglomérations n’est pas si récent que ça. EN 2011, Orange et SFR s’étaient partagé la majeure partie de la couverture de ces zones moyennement denses, ce qui représentait à l’époque 10 millions de logements. Orange, le leader de l’époque et le leader actuel, s’était engagé à couvrir 80% de ces zones tandis que son rival SFR s’était lui engagé à couvrir les 20% restant.

Mise à jour de l’accord

Ce que n’avaient pas pris en compte les deux géants des télécoms à l’époque, c’est qu’il restait à peu près 3.5 millions de logements et de locaux professionnels qui n’étaient pas compris dans l’accord signé. Ceci a entraîné des collisions, impliquant qu’Orange et SFR se sont retrouvés à déployer leur réseau d’internet très haut débit aux mêmes endroits.

C’est pourquoi mercredi dernier, Orange et SFR ont mis à jour cet accord datant de 2011, rajoutant 2.9 millions de logements et locaux. Orange obtiendrait alors la couverture d’1.83 millions de logements tandis qu’SFR obtiendrait 1.07 millions de logements.

Procédure de déploiement

En addition à cet accord, les deux fournisseurs d’accès à la fibre internet se sont engagés à rendre tous leurs engagements de couverture “juridiquement opposable”. Ce qui veut dire qu’en cas de retard de déploiement de la fibre optique dans ces zones moyennement denses, les deux opérateurs s’exposeront à d’importantes sanctions financières.

L’objectifs de nos deux fournisseurs d’accès français est que d’ici 2022, tous les français soient équipés de la fibre optique.

La paix trouvée entre les deux opérateurs ?

Ce nouvel accord fait office de traité de paix entre les deux opérateurs qui pendant de nombreuses années se sont fait la guerre sur la couverture de ces zones moyennement denses. Il permet alors aux deux cadors des télécoms de trouver un terrain d’entente.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here