Pendant longtemps, j’ai rêvé de ce séjour au Japon, finalement je suis parvenu à y aller, et c’était vraiment le Kif. Entre mes préparatifs, et l’impatience qui m’animait, j’avais du mal à tenir en place. Ainsi, j’étais sur le point de réaliser l’un de mes vieux rêves de Geek, et je suis ravi de partager avec vous les détails de cette expérience.

Comment j’ai préparé ce voyage de rêve ?

J’avais prévu tellement de choses à faire qu’il ne fallait rien omettre, alors j’ai commencé par le début : mes valises. Pour ne rien oublier, j’ai fait une « to do List » où était censé figurer le plus important, mes vêtements. Aussi, après un shopping dans les boutiques parisiennes, j’ai pu me dégoter une coque de qualité pour mon portable. Comme, il fallait également un étui pour protéger son passeport, j’ai g protège-passeport à l’effigie de mes héros de Star Wars. De plus, j’ai pris avec moi mes cachetons.

Aéroport Tōkyō
Aéroport Tōkyō

Une chose encore plus importante, vu que j’avais lu quelque part que les prises murales n’étaient pas identiques à celles de France, il me fallait des adaptateurs. Il n’était pas question que je prenne le risque de voir mon smartphone ou mon ordinateur déchargé. Le vol étant long, pour éviter d’avoir le cafard, j’avais prévu tuer le temps en regardant mes mangas préférés, préalablement téléchargés. Il s’agit de quelques épisodes de One Piece, du dernier opus du détective Conan, la saison 2 du Manga Log Horizon, et de Naruto.

En parlant de ce dernier, j’attendais le moment parfait pour suivre le prochain épisode de Naruto où il est annoncé la mort d’un membre de l’Akatstuki (Itachi). Étant un grand fan de ce manga, je ne pouvais pas me permettre de le rater. Une fois tous ces éléments cochés, je pouvais maintenant voyager en toute sécurité.

Comment s’est déroulé mon séjour au Japon ?

Une fois arrivé à l’aéroport international Narita à Tokyo, le dépaysement n’est pas vraiment flagrant. À l’image de tous les aéroports internationaux, celui-ci aussi est bien vaste. Cependant, j’étais pressé de rejoindre mon logement dans l’hôtel où j’avais préalablement réservé une chambre. Ces établissements hôteliers offrent à leur client des chambres à moindre coût grâce à un nouveau système, appelé les hôtels capsules.

En effet, il s’agit de baraques accessibles et très appréciées de la communauté Geek. Il fallait donc que j’en fasse l’expérience pour une parfaite immersion dans la culture de ce pays. Aussi, en ce qui concerne ce qu’il faut becqueter, la cuisine japonaise dispose d’une variété de bouffes. C’était le moment pour moi d’essayer les plus grandes spécialités culinaires telles que le fameux ramen de Naruto, etc…

Un retour sur toutes les différentes activités réalisées au Japon

En venant au Japon, j’ai vraiment eu du bol, car le Japon est considéré comme la Mecque des Geeks pour moi et pour tous les geeks d’ailleurs. Je ne me suis pas fait prier pour bénéficier du séjour, ‘’ j’ai quand même poiroté pendant des années avant d’effectuer ce voyage’’. Je suis un otaku, amateur de la culture japonaise et de la robotique, quoi de mieux que de participer à toutes les activités qui s’offraient à moi. En plus, les services à l’hôtel m’ont donné de la pêche.

Acheter des souvenirs au Japon

Tokyo était à moi et j’ai commencé par scruter le quartier des manga ‘’Akihabara’’. Il y avait tellement à faire, tellement de boutiques à visiter, mais j’ai pris le soin de visiter les meilleurs magasins à savoir : Super Potatoe, Kotobukya ou encore Astop.

Moi dans la rue à Tokyo
Moi dans la rue à Tokyo

J’ai aussi visité d’autres boutiques comme L’Otome Road d’Ikebukuro, elle spécialisée dans le cosplay féminin, il est clair que sa réputation n’était pas trompeuse. Mon guide m’a fait visiter aussi le Mega Pokemon Center d’Ikebukuro, le célèbre magasin de la franchise Pokémon. Je peux dire que c’était ouf.

Faire un tour dans les différents parcs d’attractions Manga

Après quelques achats, j’ai décidé de visiter les plus grands centres d’attraction ayant l’univers de mes mangas préférés. Sans hésiter, j’ai commencé par la One Piece Tower et les rumeurs n’étaient pas du pipeau. Le raconter à mes amis ne serait pas à la hauteur de l’expérience vécu, il fallait le vivre pour y croire. Tout était pensé au moindre détail pour me rappeler l’univers du chapeau de paille et ses fidèles compagnons, les attractions étaient un vrai kif. À certains endroits du parc d’attractions, j’entendais la voix animée de Mugirawano qui souhaitait la bienvenue aux nouveaux venus. Ce qui m’a le plus plus, n’est rien d’autres que les épisodes inédits qu’on a eu droit et les spectacles lives qui était ouf, même si je ne comprenais pas la langue japonaise, j’ai toujours été captivé par la langue et comme un idiot, j’étais parmi les centaines de fans à suivre ces spectacles. Pour un fan de One Piece, tu n’as qu’une envie c’est de squatter définitivement cet endroit.

Par la suite, j’ai fait un tour au J-World du Sunshine City. Ici, j’ai retrouvé One Piece, Naruto, le détective Conan, Dragon Ball, Kuroko NO basket….Mon kiff était le parc de Naruto, j’avais en face de moi, l’univers de Naruto, de Sasuke,les hokage, les Akatsuki et tout le village… Tout simplement waouh ! J’ai pris que du plaisir, et j’en ai profité pour faire quelques photos avec mes figurines préférées.

Soupe de Ramen japonaise
Soupe de Ramen japonaise

Visiter les musées de Tokyo

J’étais légèrement déçu de ne pas pouvoir suivre un salon dédié à la robotique, car tout simplement le plus grand salon débutait 8 semaines plus tard. En échange, j’ai visité le plus grand musée manga du monde notamment le musée de l’animation de Suginami, je n’étais pas seule d’ailleurs. Ce musée était quand même incroyable, toute l’histoire de l’animé jusqu’aujourd’hui se retrouvait dans ce lieu avec des BD uniques écrits par les plus grands auteurs japonais.

Tokyo Shitamachi Street
Tokyo Shitamachi Street

Je ne pouvais pas venir au Japon sans visiter le studio Ghibli, considéré comme un temple pour nous les geeks. J’ai découvert à cet endroit, les plus grands chefs-d’œuvre de Manga au monde. Le studio Ghibli avait également un musée où je suis rentré sans hésiter pour découvrir toutes les œuvres du grand Hayao Miyazaki.

Faire une randonnée pédestre dans la grande ville de Tokyo

Fan des randonnées, j’ai voulu visiter Tokyo dans ses moindres détails et cela valait vraiment le détour. Une randonnée pédestre m’a permis de découvrir le fameux cinéma Toho où j’ai pu faire face au géant statue de Godzilla dont tout le monde en parle à Paris. Elle est vraiment impressionnante surtout qu’elle vous fixe du regard. Je n’ai donc pas pu m’empêcher de suivre l’expo qui est consacrée au monument. En parlant de statue, la fameuse statue de Gundam est tout aussi impressionnante dans la fabuleuse ville de Tokyo.

Sanctuaire Kanda, Tokyo
Sanctuaire Kanda, Tokyo

Miyazaki n’a pas seulement marqué la culture manga, mais également la ville du Tokyo. Il a installé dans la ville, l’une des plus belles horloges au monde qui a la particularité de s’animer 5 fois par jour. J’ai pu suivre l’une de ses animations et j’étais tout simplement bluffé comme si j’étais dans un concert.

Dans les forums de Geek, j’ai entendu parler des statues de bronze dans la gare JR Kameari. Sans trainer, j’ai fait le détour et je peux vous dire que je ne regrette rien. J’ai retrouvé mes héros d’enfance qui m’ont plongé dans des souvenirs que je pensais avoir oublié. Dans un autre quartier de la ville, j’ai pu admirer les statues en bronze d’Olive et Tom, ici c’est plutôt Captain Tsubasa.

Je pense encore visiter plein d’autres endroits et je ne sais pas si la durée de mon séjour pourra suffire. Cependant, je suis très satisfait de mon voyage et j’ai prévu revenir pour bénéficier des merveilles des autres villes du Japon.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here