Le manga est une culture à part entière, que ce soit au Japon, où il existe depuis le 18ème siècle, ou en Occident, où il est populaire depuis les années 80. Cette culture s’exprime sous de nombreuses formes : BD, dessins animés, musique, produits dérivés, mais aussi vêtements !

L’importance du manga en France

Le manga est apparu en France dans les années 1980, et le public français a rapidement accroché : aujourd’hui, la France est le deuxième marché mondial du manga après le Japon ! Le manga a d’abord séduit les Français sous format BD et à la télévision (bien que les dessins animés de manga avaient la réputation auprès des parents d’être violents), avant de s’étendre à d’autres domaines, notamment la musique (beaucoup de rappeurs sont inspirés de la culture manga), mais aussi la mode. Le vêtement manga n’est donc plus l’apanage des japonais !

Le vêtement manga sous toutes ses formes

Le vêtement manga peut prendre plusieurs formes, que ce soit pour les filles ou pour les garçons.

Le style Lolita

Au Japon, les filles peuvent opter pour un look « Gothic Lolita », un style imprégné des mangas avec des couleurs (noir, blanc et rouge) et des accessoires spécifiques (les voiles, les croix, les mini chapeaux et les ombrelles). Le look Gothic Lolita ressemble au look victorien, avec beaucoup de dentelles et de froufrous.

Les filles peuvent également opter pour le look « Sweet lolita », un style plus enfantin mais également inspiré des mangas. Le style Sweet Lolita est caractérisé par des couleurs pastelles (rose, bleu, blanc…) et des accessoires mignons (kawaii) : nœuds, froufrous, mini chapeaux, collants colorés, peluches…).

Une autre variante du style lolita est le style « Hime Lolita » (Hime signifiant « princesse »). Ce style est aussi inspiré des mangas et ressemble aux deux autres, avec des robes de princesse, et des accessoires comme des diadèmes.

Le cosplay

Quant au cosplay (contraction de « costume playing »), il s’agit du style vestimentaire manga le plus connuà travers le monde : il est d’ailleurs très populaire en Europe et aux Etats-Unis. L’objectif est de s’habiller comme son personnage de manga préféré.

Le cosplay n’est pas seulement une tenue, c’est toute une attitude : la personne qui choisit de s’habiller comme son héros de manga préféré va aussi imiter ses expressions corporelles, ses gestes et ses poses.

Si le cosplayer peut acheter un costume déjà prêt dans une boutique, il est préférable de recréer soi-même la tenue du personnage de manga, en veillant à ce que le costume soit le plus fidèle possible. Il faudra donc s’assurer que tous les accessoires qui caractérisent le personnage soient bien présents ! Il faudra également reproduire son maquillage et adopter son attitude.

Pour observer des cosplayers, vous pouvez vous rendre dans les quartiers d’Harajuku ou de Shinjuku au Japon, ou participer au World Cosplay Summit, un événement créé en 2003 au Japon et organisant des compétitions entre les binômes de cosplayers. Inutile de vous dire que le costume doit être réalisé de A à Z pour pouvoir participer à une compétition, et que les mangas les plus connus (Naruto, Bleach…) sont à éviter pour se démarquer!

Le vêtement manga en haute couture

Vous l’aurez compris, le vêtement manga occupe une place importante dans la culture japonaise mais aussi dans la culture occidentale. A tel point que même les marques de mode et de haute couture se sont décidées à s’inspirer du manga ces dernières années.

En haute couture, le créateur Julien David a été l’un des premiers à intégrer la culture manga dans ses collections, en créant une collection en hommage à Goldorak (1975) en 2015. Louis Vuitton n’a pas tardé à lui emboîter le pas en faisant présenter sa collection Printemps-Eté 2016 par le personnage Lighting, héroïne du jeu Final Fantasy.

La culture manga intéresse notamment les marques de streetwear. Ainsi, en octobre 2017, la marque new-yorkaise Supreme a proposé une collection inspirée du manga Akira (1988), et la marque japonaise Bape a proposé une collection en collaboration avec le manga Dragon Ball Z (1989). D’ailleurs, ce n’est pas la seule collection inspirée de l’univers des mangas que Bape a proposé : la marque japonaise a par exemple également proposé une collection inspirée du manga One Piece, détenteur d’un record au Guinness : la BD la plus vendue par un seul auteur, avec plus de 430 millions d’exemplaires dans le monde entier !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here